Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilLa campagneActualitésTémoignages parrains

Témoignages Parrains

Mathilde : « Pour les étudiants handicapés, les journées Handivalides sont l’occasion de faire des rencontres ».

Mathilde, marraine de la journée Handivalides organisée le 2 avril à l’université Paris Ouest Nanterre (Paris 10), témoigne de son parcours d’étudiante en situation de handicap moteur.

Bonjour, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour, je m'appelle Mathilde, j'ai 20 ans et je suis en L2 Histoire-Géographie à l'Université Paris 10. J'ai passé un BAC Littéraire à St Laurent du Maroni, en Guyane Française, dans un établissement général.

Pourquoi avoir choisi l’Université Paris Ouest Nanterre ?

J'ai choisi d'étudier à l'université Paris 10 pour diverses raisons, dont l'accessibilité. Plusieurs facultés en Île de France proposent des cursus d'Histoire. J'ai donc fait des recherches sur internet concernant les accessibilités pour fauteuil roulant et il n'y avait que la fac de Nanterre qui convenait à mes attentes. Les autres facs d'Ile de France n'avaient soit pas communiqué les accès, soit elles n'étaient accessibles que partiellement. Je tiens à préciser que le campus de l’université de Guyane est parfaitement accessible en fauteuil, mais je voulais faire mes études à Paris.

As-tu été déçue par la suite ?

Les ascenseurs sont mes pires ennemis ! Il y en a un dans chaque bâtiment mais ils sont un peu vétustes. Lorsqu'ils tombent en panne et que je le découvre le jour même, je ne peux pas aller en cours. Heureusement, la solidarité fonctionne pleinement. Les professeurs acceptent parfois de déplacer les cours lorsque la salle prévue est inaccessible et j'ai des copains qui me passent les cours que j’ai ratés.

Je trouve d’ailleurs que l’accessibilité s’améliore à Nanterre. Depuis le mois de décembre, les ascenseurs commencent à être changés. Ils sont neufs et marchent avec un badge ce qui fait que je gagne un temps considérable pour aller en cours. Tous les bus sont désormais munis d’une rampe que les chauffeurs activent automatiquement. De plus en plus de bâtiments ont des rampes d’accès et des ascenseurs. Mais il faut toujours se faire connaître et parfois mettre un peu la pression pour accélérer les choses !

As-tu bénéficié d’aménagement spécifique ?

La mission handicap est efficace dans ma faculté. Elle est à notre disposition, met tout en œuvre pour qu'on puisse avoir les aménagements dont on a besoin et nous encourage pour la réussite de nos études.

Personnellement je n'ai pas besoin d'aménagement particulier pour suivre les cours ou passer les examens. Il n'y a que pour les partiels que je demande parfois un tiers temps supplémentaire, à cause des ascenseurs notamment !

Quel souvenir gardes-tu de la journée Handivalides de ton établissement ?

Je pense que ces journées de sensibilisation sont très utiles sur les campus. L’autre jour, j’ai rencontré une jeune fille en école d’infirmière qui pensait que toutes les personnes handicapées sont en fauteuil roulant, alors que la plupart des handicaps sont invisibles. Donc il y a encore du boulot ! Les journée Handivalides permettent aux étudiants valides de changer leur point de vue sur le handicap.

Pour les personnes handicapées, ces journées sont l’occasion de faire des rencontres. Pour ma part, j’ai joué au basket fauteuil avec plein d’autres étudiants, dans le cadre d’une initiation proposée par le club CAP SAAA Paris. C’était vraiment super, parce que ce sport est pratiqué aussi bien par des personnes valides qu’handicapées : tout le monde est au même niveau. Je vais bientôt aller assister à un match et j’espère pouvoir pratiquer ce sport en club très prochainement.