Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilLa campagneActualitésParoles d'expertsAnne Fraïsse

Paroles d'Experts

Les témoignages d’experts présentés dans cette rubrique ont été réalisé à l’occasion du 10ème anniversaire des Journées Handivalides.

Anne Fraïsse

Présidente de l’université Paul Valery - Montpellier 3

Présidente de la commission vie étudiante et questions sociales de la Conférence des Présidents d’Université (CPU)

Depuis la loi de 2005, le nombre d’étudiants en situation de handicap accueillis et accompagnés à l’université a doublé pour atteindre 12 000 étudiants en 2011.

Cette augmentation est due notamment à la loi de 2005 qui a permis de faire de l’accueil de tous les publics une évidence que ce soit dans l’enseignement primaire, secondaire et bien sûr supérieur.

La Charte université/handicap signée en 2007 entre la CPU et le ministère de l’Enseignement supérieur a permis de mettre en œuvre une politique d’accueil offensive. Cette ambition a été réaffirmée en 2012 par la signature d’une nouvelle charte définissant de nouveaux objectifs portant à la fois sur la poursuite de l’accompagnement des étudiants mais également sur le personnel des universités et mettant l’accent sur la formation et la recherche autour du sujet du handicap. Ces textes ont permis la création de services d’accueil dédiés aux étudiants en situation de handicap dans toutes les universités.

Afin de former les personnels en charge de l’accueil des étudiants handicapés, la CPU a rédigé le guide de l’accompagnement des étudiants handicapés à l’université, en 2007, remis à jour en 2012.

La CPU s’associe et soutient la nouvelle campagne Handivalides de Starting-Block et encourage vivement ses membres à accueillir la campagne au sein des établissements d’enseignement supérieur, afin que, tous ensemble, personnes en situation de handicap, valides, étudiants, enseignants, personnels, nous puissions faire évoluer les représentations pour que l’accueil et l’accompagnement des étudiants handicapés à l’université jusqu’à leur insertion professionnelle deviennent une évidence.