Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilLa campagneActualitésVideo " Les Damnés du Low Cost" de Franck Vrignon

Actualités

L'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale: un état des lieux de l'ECSI en France

 

 

 

 

 

"L'ECSI dans tous ces etats"

«(La) vitalité de la citoyenneté, entendue comme une pratique positive, est peu têtre l’expression de ce que la supposée “crise de la citoyenneté” n’est finalement qu’un renouveau» Cette citation extraite de la synthèse de l’étude annuelle 2018 menée par le Conseil d’État — et publiée dans La citoyenneté. Être (un) citoyen aujourd’hui — témoigne de la pertinence de la mise en place d’un observatoire dédié à l’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) et de la réalisation, sous son autorité, d’un état des lieux de l’ECSI.

Alors l’ECSI — terminologie choisie par ses praticiens et qui place la citoyenneté au cœur du changement — est-elle, aussi, dans tous ses états? Oui, forcément, et il faut s’en réjouir ! Alors que les acteurs ont chassé par la porte le développement — mot piège de l’ancienne terminologie éducation au développement et à la solidarité internationale (EAD SI) — le voilà revenu par la fenêtre via les objectifs de développement durable — devenu un cadre international de référence. Par conséquent, plus de porte, ni de fenêtre, ni même de mur... Voici l’heure de décloisonner l’ECSI et de la promouvoir haut et fort, sans complexe ni tabou!

À la croisée d’enjeux multiples, l’ECSI permet non seulement de décrypter les rapports de domination et les mécanismes d’exclusions et d’injustice dans les sociétés, et entre celles-ci, mais elle ouvre aussi aux acteurs des éducations aux changements une diversité de chemins pour insuffler ce désir de changement et renforcer les capacités de chacun à agir pour un monde meilleur. D’où son succès. Un nombre croissant de personnes et de structures s’en revendiquent, diversifiant les approches, les enjeux et les postures. Dans ce contexte bouillonnant, initier une démarche d’état des lieux est la bienvenue. Mais comment faire un état des lieux d’un objet, l’ECSI, «si épars, diffus, difficilement saisissable, rendant son observation difficile», comme l’écrivent Julien Bécasse et François Grolier (p.64)? Pourtant les effets concrets sont bien là, nourrissant par exemple «le système éducatif français au niveau de ses élèves, de ses enseignants et de ses cadres» ainsi que le constate Pascal Boyries (p.58). Et si, met en garde Sophia Mappa (p.50), le premier danger qui guettait l’ECSI était le consensus «empêchant le conflit d’idées comme moteur de clarification des rapports sociaux et de changement»? C’est au partage de ces constats et questions telles que celles-ci, qu’invite cette étude. À charge aux acteurs de l’ECSI, quel que soit leur statut — associatif, collectivité territoriale, pouvoir public... — de les traiter de manière contradictoire et de relever ensemble les défis pour être plus forts, plus percutants, et contribuer aussi à leur propre changement.

Par Anne Kaboré Leroy

Vous pouvez retrouver la synthèse de l'etat des lieux de l'ECSI en France