Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilLa campagneActualités10ème Campagne Handivalides : top départ !

Actualités

Marie-Amélie le Fur "Le sport, dans les études supérieures est un lieu de partage"

Marie-Amélie le Fur, triple médaillée aux jeux paralympiques de Londres, a accepté d'être la marraine de l'édition 2014 de la Campagne Handivalides. Athlète engagée pour l'accessibilité des études, elle évoque pour nous l'importance de l'accès à la vie étudiante pour les jeunes en situation de handicap.

Photos de Marie-Amélie le Fur

Marie-Amélie, pour notre plus grand plaisir, tu es marraine de la Campagne Handivalides 2014. Peux-tu nous dire pourquoi tu soutiens cet événement depuis maintenant 6 ans ?

Tout simplement car je trouve les sensibilisations et les thématiques choisies au cours de cette campagne pertinentes et novatrices. Sensibiliser à la censure des personnes en situation handicap, à l'accessibilité des études supérieures et au fait d'être simplement un étudiant me tient à cœur et c'est le projet mené par Starting-Block au cours de cette campagne.

Le thème de cette newsletter est l'accessibilité à la vie étudiante. Quel regard portes-tu sur l'importance de l'accessibilité au sport dans le cadre des études notamment pour les étudiants handicapés ?

Le sport à l'école, dans les collèges, ou dans les études supérieures est un lieu de partage, d'intégration et de rigolade. Dans cette optique, priver la personne en situation de handicap de ces moments, c'est, selon moi, le mettre en décalage du groupe et ne pas lui permettre d'accéder à un temps d'intégration privilégié. De plus, le sport permet de mieux se connaitre et de mieux connaitre son handicap, il a donc une valeur encore plus importante lorsque l'on est handicapé.

Au regard de ton expérience, penses-tu que le sport et la culture proposés par les universités, grandes écoles, soient suffisamment accessibles aux étudiants handicapés?

Je pense que pour l'instant on s'est surtout intéressé à l'accès des structures et des temps scolaires, sans prêter assez d'intérêt aux activités annexes des étudiants, mais je pense que les choses commencent à changer doucement, nous sommes en bonne voie !

Peux-tu nous dire où tu en es au niveau sportif ? Quels prochains défis t'es tu fixée ?

Mon prochain défi est pour novembre 2015, avec les championnats du monde.

Que peut-on te souhaiter aujourd'hui ?

Une belle Campagne Handivalides :)

Propos recueillis par Emilie Ouchet,

Starting-Block