Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilLa campagneActualitésRetour sur la conférence d'ouverture de la campagne

Actualités

Table ronde à l'Université Joseph Fourier Grenoble

11 février 2013, Grenoble. Tandis que la loi dite « handicap » fêtait ses 8 ans, 25 personnes étaient réunies à l'université Joseph Fourier autour de cette question : comment mobiliser la communauté étudiante sur le thème du handicap ?

Pour commencer le temps de réflexion, un débat mouvant a été organisé. Trois questions ont été posées l'une après l'autre. Chaque personne devait se positionner par rapport à ces questions (d'accord ou pas d'accord) puis argumenter auprès de l'autre groupe. Les participants pouvaient changer de « camp » s'ils avaient été convaincus par les idées de l'autre groupe.

table ronde Grenoble

Les questions posées étaient :

- Un indien dans la ville est-il en situation de handicap ?
- L'accessibilité est-elle le premier problème à résoudre ?
- Embaucher une personne en situation de handicap fait-il du bien à l'équipe ?

Cette session a permis d'introduire le sujet et d'étaler les différentes idées. Ensuite, le groupe a été divisé en 2. Chaque groupe de travail s'est interrogé sur « comment anticiper les attentes des personnes handicapées ? Quelles actions les associations étudiantes doivent-elles mettre en place pour inclure les personnes en situation de handicap au niveau de l'Université Joseph Fourier ? ».

Voici quelques idées ressorties « à chaud » lors de la restitution :

- Il faudrait se servir du réseau associatif de l'école et des environs.
- La communication mériterait d'être développée. Il faudrait ajouter sur les supports de communication des logos d'accessibilité (visage non parlant, oreille coupée, logo du fauteuil roulant) et ne pas hésiter à ajouter sur les affiches la mention «accessible à tous ».
- Il faut sensibiliser l'administration : insister pour avoir des salles/locaux accessible. Passer par des UFR, Conseil d'Administration, CROUS, Communauté Urbaine pour avoir plus de poids et influencer l'administration.
- Il est utile de se renseigner auprès de l'administration pour voir ce qui a été fait auparavant et continuer à faire pression sur les sujets qui semblent ne pas avancer.
- Il faut penser à faire ses campagnes de recrutement de nouveaux bénévoles de façon inclusive. Il faut demander « avez-vous des besoins particuliers ? » plutôt que « quel est votre handicap ? »
- Il serait intéressant de désigner un chargé de mission/ référent Handicap ou un vice-président Inclusion dans les associations afin que celui-ci veille à ce qu'aucune minorité ne soit oubliée.
- Il faut veiller à toujours se renseigner sur l'accessibilité des lieux pour organiser des événements.
- Ne pas oublier de penser à un traducteur.
- Il est utile d'avoir un référent/ expert externe pour pouvoir lui demander des conseils sur le handicap.
- Il est important de s'appuyer sur le kit'inclus mis en place par Starting-Block. Il faut le faire circuler et essayer de mutualiser les bonnes pratiques. Il est important que chaque association signe la Charte « associations étudiantes et handicap », rédigée par Starting-Block en 2011-2012 à partir d'un projet d'étudiants de Sciences Po Paris.