Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésRetour surLe conteur Yaya a mis le feu la soirée du WEF

Reportage sur le milieu scolaire à Start' : épisode 3

Qui dit mois d’avril dit printemps, non ? Jusque-là, nous sommes d’accord. Mais ce que vous ne savez pas encore, c’est quelles graines l’équipe “milieu scolaire” de Start’ est allée semer en cette nouvelle saison ! Et si la beauté d’un jardin printanier tient à la diversité de ses formes et de ses couleurs, les startien-ne-s tentent l’expérience en allant creuser des thématiques diverses dans des classes et des établissements bien différents. Pour continuer le reportage à trois voix, débroussaillons le jardin scolaire de Starting-Block.

Au programme de ce nouvel épisode donc : le parcours négo-climat (alias PNC) qui bat son plein, le projet tutorat qui continue en fanfare avec les tuteurs/trices toujours aussi motivé-e-s, et bien sûr le projet de solidarité internationale autour de la culture de la paix à Malakoff.

Le Parcours Négo-Climat, kesako ?

Mis en place depuis l’année dernière avec 3 classes de 4ème, choisies au sein de collèges de Bondy, St Denis et Montreuil, il revient en force pour une nouvelle édition. Projet mis en œuvre avec le Conseil Général du 93, il est construit et animé avec l’association des Petits Débrouillards et la Coopérative Indigo - Programme Eloquentia.

Ce projet, né dans un climat pré-COP21, a l’ambition de faire vivre aux élèves ce qu’est une négociation internationale sur la question climatique. Pour qu’ils aient en main toutes les clefs nécessaires et qu’ils soient acteurs de cette négociation, chacune des trois associations a abordé une dimension de ces négociations : scientifique, géopolitique et discursive. Les ateliers ayant commencé en janvier, chaque association a utilisé ses différentes méthodes de sensibilisations - et oui, c’est aussi ça qui fait la richesse de l’ECS : partager ses savoirs, se compléter, sensibiliser ensemble les générations de demain ! L’objectif de l’intervention startienne : s’approprier une vision globale des inégalités mondiales en évoquant la distribution de richesses et les impacts des changements climatiques.

Les Startien-ne-s ont animé leurs séances en utilisant des outils comme le jeu des chaises (rires et étonnement au rdv !), ou encore le fameux débat mouvant (la parole à chacun svp, parce que tou-te-s les élèves ont des choses à dire).

Pour préparer la journée finale de simulation de négociations (journées un peu spéciales avec un jeu de rôles géant au milieu de la salle du Conseil du CG 93, imaginez !), les dernières interventions préparatoires au jeu ont été animées juste avant le WEF par Léo, Hugo, Binta, Carla et Ariane, en binôme et avec des membres de l’association Eloquentia.

Le résultat ? Et bien ça donne ça !

Et le Tutorat, on en est où ?

Coordination entre tuteurs/trices, préparation de séances, rencontre inter tuteurs/trices, temps de bilan à la mi-étape de ce projet annuel, formations, ont été au programme du mois de Mars. Programme bien chargé, tout en laissant l’avion du tutorat passer en pilotage automatique : les projets se poursuivent, avec la création de jeux de sensibilisation, ou de temps d’animations, et bientôt les sorties avec les élèves… Restez connecté-e-s, on vous tient au courant !

Le projet à Malakoff ? C’est où déjà ?

Malakoff et Starting-Block : une grande histoire (partenariat qui dure depuis de nombreuses années), toujours pleine de péripéties. Nous nous sommes perdu-e-s (un peu), nous avons marché (longtemps), nous avons failli perdre la moitié du matériel dans les rues... mais enfin nous sommes arrivé-e-s !

Avec ce projet, nous rencontrons le public le plus jeune avec lequel Start’ intervient : des CM1-CM2. Et voir les élèves se ruer dans la salle, pour discuter, réfléchir, travailler autrement… Ça donne foi dans l’ECS, et ça ouvre l’ensemble des enjeux et des thématiques entourant la notion trop souvent édulcorée et banalisée de la “paix”.

Expression artistique au travers des dessins, questionnement des représentations de chacun-e, jeu coopératif entre élèves, restitution sous forme de débat, discussion en petits et grands groupes… Les enfants ont eu l’occasion d’évoquer de multiples sujets, et de questionner ensemble, tout autant la possibilité et le souhait d’une paix mondiale que les conflits internes à leur classe, le rapport aux règles de l’école qu’aux lois du pays, les différentes formes de racisme et la parfois difficile nécessité de l’inclusion…

Des enfants très réceptifs, curieux et fortement sensibilisés ! Mais que demander de plus ?

En bref, des mois de Mars et avril riches en animations et en émotions, deux mois supplémentaires pour encore plus sensibiliser la génération de demain ! C’est trop bien !

Mamy-Tina, Sabrina et Ariane pour la team milieu scolaire