Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésRetour sur« Les tuteurs ont un rôle de relais »

FSM : Un autre monde est possible… au soleil !

Forum Social Mondial à TunisChose promise, chose due ! Comme on vous l’avait annoncé, une petite ribambelle de startiens s’est envolée pour la capitale tunisienne le 26 mars dernier… Entre trois journées Handivalides, deux formations et un repas insolent, Starting-Block a participé au 13e Forum Social Mondial, dit FSM, organisé à Tunis entre le 26 et le 28 mars 2015.

Naissance du FSM : où, quand, pourquoi ?

Un Forum, de quoi ? Mondial, carrément ? Pour comprendre de quoi il s’agit, nous allons faire un petit retour vers le passé… L’histoire du FSM commence en 2001, au Brésil. C’est en effet à Porto Alegre que se tient la première édition de cet événement... Plusieurs associations altermondialistes brésiliennes, du Mouvement des Sans-terre à Attac ou CIVES, décident de se rassembler en parallèle du Forum Economique Mondial, organisé à Davos (Suisse) tous les ans depuis 1971. Les associations brésiliennes souhaitent créer un espace pour rassembler d’autres acteurs que les responsables politiques, les chefs d’entreprise et autres dirigeants du monde présents à Davos.

D’autres acteurs, mais qui ? Les mouvements sociaux, les associations, l’ensemble des acteurs, individuels et collectifs, membres de la société civile mondiale. Cet espace a alors vocation à rassembler les acteurs porteurs d’alternatives sociales, politiques ou économiques, afin de nourrir une dynamique mondiale de changement, d’innovation et de progrès en terme de droits. Cet esprit altermondialiste, ayant toujours refusé toute identité politique partisane, a particulièrement marqué les esprits lors de la première édition en 2001.

Du Brésil à la Tunisie

Après trois éditions à Porto Alegre, le Forum s’est déplacé à Mumbai, à Nairobi, à Dakar, et finalement à Tunis en 2013. Pour cette deuxième édition à Tunis, dans un pays post-révolutionnaire, le FSM a eu envie d’approfondir son lien avec la société civile tunisienne en pleine renaissance dans laquelle la jeunesse s'active de plus en plus sur le champ associatif.

Cette édition 2015 a réuni 1.200 organismes tunisiens, sur les 4.000 présents au FSM. Le Forum prend place au sein du Campus El Manar, rassemblant des facultés de sciences et techniques, de gestion et une école d’ingénieurs.

Imaginez les murs de votre campus couverts d’affiches en toutes langues, des représentants d’associations différentes, des mini-manifestations qui se lancent plusieurs fois par jour devant les amphis, des concerts en plein air : bienvenue à El Manar pendant le FSM !

FSM à Tunis

Starting-Block envoyé spécial

Et Starting-Block, dans tout ça ? Désireux de participer à cet événement, de rencontrer ceux qui le font et d’échanger avec ce petit bout de monde présent, quelques startiens, bénévoles et membres de l’équipe permanente, ont choisi d’aller à Tunis.

Alors qu’est-ce qui se passe concrètement lors du FSM ? L’ensemble des organismes participants peuvent proposer des ateliers, sur toute thématique en lien avec les principes de droit et dignité défendus par le Forum. Les ateliers peuvent prendre tous types de forme : une conférence, un débat, mouvant ou non, une pièce de théâtre ou un moment d’échanges de pratiques et de témoignages, et même, parfois… un jeu !

Prêts à tout, nous avons organisé des stratégies très élaborées, pour couvrir l’ensemble des thématiques et des ateliers susceptibles d’intéresser l’association. Stratégies qui se sont parfois heurtées à des salles vides, des ateliers annulés, des amphis introuvables… mais dans l'ensemble, nous avons pu aborder des sujets divers et enrichissants.

FSM à Tunis

Des ateliers pour refaire le monde

Certains sont partis écouter des témoignages du monde entier, de Podemos (parti politique citoyen espagnol) à des mouvements brésiliens ou maliens, sur la notion de liberté de circulation et son application réelle : de quoi se donner matière à réflexion sur l’état des lieux du droit des migrants, quelques semaines avant la séance de Doc'Action « Papiers s'ils vous plaît ! » !

D'autres ont découvert que l'éducation à la citoyenneté en Tunisie est aujourd’hui en plein cœur de l'enseignement primaire : elle commence par une leçon « nous sommes tous responsables de la propreté de la salle de cours » ! Une confrontation de vision avec la nôtre, ouvrant les chemins de réflexions avec ce groupes d'institutrices des quatre coins du pays, mobilisées par ailleurs dans la "dynamique Femmes" du FSM.

Sous les bruits de la manifestation pro-palestinienne qui rythmait quotidiennement l'horizon du forum, nous avons partagé quelques éléments de réflexion sur l'identité tunisienne : est-ce que cette identité implique une communauté homogène ? Que faut-il être ou faire pour être reconnu tunisien aujourd'hui ? L'échange entre plusieurs journalistes, écrivains et membres d'associations a soulevé des questions philosophiques particulièrement intéressantes.

Mais parce qu'on reste Starting-Block quand même, on a aussi participé à un jeu, co-animé par les Petits Débrouillards, qui interroge les participants sur leur mode de vie en 2050 par rapport aux enjeux environnementaux et aux intentions sociales, politiques et culturelles de chacun. C'est un vrai questionnement qui se pose au niveau du logement, du travail, des loisirs, d'alimentation et de la santé.

Et dans la même veine, nous avons participé à un débat mouvant co-organisé par nos amis belges de Quinoa : Votre engagement politique, vous le pensez CONTRE le système politique, SANS le politique (en autonomie), AVEC le politique (dans le dialogue), ou DANS le politique ? À vous !

FSM à TunisLe FSM en musique

Les déficiences d'organisation ont été vivement critiquées par certains, mais pour d’autres le FSM reste et doit rester « un joyeux bordel » ! Cette question est au cœur de la définition même du Forum : si ce lieu – vécu par les organisateurs comme un processus plus qu'un simple événement ponctuel – a vocation à rassembler les mouvements sociaux pour impulser de nouvelles dynamiques mondiales, dans quelle mesure peut-il se structurer et se cadrer sans risquer une forme « d'institutionnalisation » ?

Mais du côté de Start’, nous retiendrons de cette participation la présence continue et sympathique des volontaires du FSM, jeunes bénévoles tunisiens engagés sur la semaine. Malgré les couacs d'organisation, nous tenons à les saluer pour leur sens de l'accueil, leur bi- voire trilinguisme, et leur engagement !

De cette édition 2015, nous retiendrons enfin la musique, les bruits, l’ambiance… Les conversations, les slogans braillés dans toutes les langues du monde… On a eu l'occasion de s'échauffer la voix au nom de la lutte contre le changement climatique : « When I say climate, you say justice ! When I say people, you say power ! ». Après avoir bien crié, les startiens ont assisté à un concert d’HK et les Saltimbanks, un artiste engagé pour la cause palestinienne. Concert acoustique en pleine nuit, sous la porte de la Médina… Une bonne manière de conclure ce séjour tunisien !

Drapeaux tunisiens

Ariane, chargée d'animation à Starting-Block