Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésRetour surLes universités d'été de Start

Soirée à l’Amap dans le cadre d’ALIMENTERRE

Mercredi 26 novembre, Mame, volontaire en service civique à Starting-Block, a pu assister à la diffusion d’un film du festival ALIMENTERRE par l’association Pomme d’Amap à Ivry-sur-Seine. Il nous raconte sa soirée.

Soirée débat au festival ALIMENTERRE

L’association organisatrice de la soirée est une AMAP (Association pour la Maintien d’une Agriculture Paysanne). Une vingtaine de personnes (dont des adhérents de l’AMAP et des personnes extérieures) a assisté à la projection-débat du film Nourrir les villes : un enjeu pour demain. La séance a été organisée par deux adhérents de l’AMAP, Lise et Jean-Marc (également salarié à Starting-Block).

Un débat sur notre consommation alimentaire

Le film donnait la parole à des tenants de l’agriculture biologique, mais aussi à un spécialiste de l’agro-industrie. Les participants ont été interpellés par le caractère frontal de l’opposition entre les deux points de vue et le caractère relativement fermé du promoteur de l’agro-industrie.

A l’issue de la diffusion, nous sommes revenus sur la nécessité de revoir nos modèles de consommation alimentaire en prenant notamment conscience de l’impossibilité de « manger de tout, partout, tout le temps ! ». Nous avons également abordé les conséquences désastreuses, pour les africains, des accords de partenariats économiques (APE), accords de libre échange récemment signés entre l’Europe et l’Afrique.

Aux côtés des organisateurs de la séance, Marc, le maraîcher qui fournit l’AMAP en produits biologiques, a animé le débat. Il est notamment rappelé qu’au cours de ces dernières années, les progrès technologiques ont certes amélioré les conditions de travail des agriculteurs mais se sont accompagnés d’une perte importante des connaissances techniques de la terre : on prête beaucoup moins d’attention aux associations de cultures qui permettraient de meilleurs rendements, par exemple. Il a également souligné que l’agriculture intensive n’est pas simplement propre à l’agro-industrie mais peut aussi s’envisager dans des exploitations « bio ». Certains exemples au Japon et au Canada le démontrent.

Enfin, nous sommes revenus sur les conséquences positives de la promotion d’alternatives comme les AMAP ou encore le covoiturage : celles-ci permettent d’enclencher des cercles vertueux. Par ailleurs, nous avons souligné le fait que le développement des jardins partagés (comme c’est le cas à Berlin par exemple) s’inscrit dans une dynamique globale de retour des solidarités.

J’ai trouvé ce débat enrichissant dans la mesure où il a permis d’aborder d’autres thématiques non traitées dans le documentaire. Ainsi par exemple, je n’étais pas très informé sur la question des accords de libre-échange. Par ailleurs, le point de vue du maraîcher a apporté une plus-value substantielle au débat. Ce dernier n’a pas véritablement provoqué d’oppositions de point de vue dans la mesure où les personnes ayant fait le choix d’intégrer une AMAP sont déjà sensibilisées aux questions relatives à l’agriculture biologique.

Un festival international pour des enjeux primordiaux

Le festival de films ALIMENTERRE a lieu chaque année entre le 15 octobre et le 30 novembre. Il permet de débattre en France, en Europe, en Afrique et au Canada autour des enjeux agricoles et alimentaires Nord-Sud. Il existe depuis 2007 et est coordonné par le Comité Français pour la Solidarité Internationale. En 2013, 935 projections-débats ont été recensées avec plus de 54 000 participants.

Le festival vise à informer autour d’un accès à une alimentation saine et suffisante pour tous, il incite à la réappropriation de la question alimentaire par les citoyens et promeut un modèle agricole plus équitable. Il vise aussi à sensibiliser les futurs professionnels agricoles sur les impacts des modèles agricoles choisis. Starting-Block relaie depuis plusieurs années ce festival en Ile-de-France et par l’intermédiaire du réseau Sens.

Le festival a pris fin le 30 novembre, mais une projection « bonus » est organisée lundi 15 décembre à Paris : il s’agit d’une soirée autour d’un projet de film sur l’agroécologie à Cuba.

Pour plus d’infos sur le festival ALIMENTERRE, n’hésitez pas à consulter le site du festival : http ://www.festival-alimenterre.org/page/festival-films-alimenterre.

Mame, volontaire à Starting-Block