Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésRetour surLa saison des Doc'action

"Le handicap a longtemps été tabou"

Sensibilisation au handicap à la SNCFLes 18 et 19 juin derniers, l'équipe de Starting-Block s'est rendue au technicentre SNCF de Tergnier dans l'Aisne, pour la dernière action de sensibilisation aux handicaps de l'année scolaire. Nous profitons de l'occasion pour faire un retour sur les sensibilisations de Starting-Block auprès de salariés avec Carla, chargée de mission jumelages et sensibilisations Handivalides.

Starting-Block intervient généralement auprès de public jeunes. Pourquoi mener des sensibilisations en entreprise ?

Depuis les premières actions Handivalides, au début des années 2000, l'objectif est de favoriser l'inclusion des jeunes en situation de handicap dans la vie sociale. Pour nous, ça implique de prendre en compte cette problématique depuis le collège jusqu'à l'insertion dans le monde professionnel. Il est important de préparer l'arrivée de ces jeunes dans l'entreprise en tant que stagiaires ou salariés. Cette démarche est partagée avec les chargés de mission handicap des entreprises qui font appel à nous pour venir sensibiliser leurs collaborateurs.

Comment expliquer que les entreprises fassent appel à une association comme Starting-Block pour sensibiliser leurs salariés au handicap ?

La question du handicap dans l'entreprise a longtemps été taboue, à cause de la persistance de préjugés sur les capacités professionnelles des personnes handicapées. C'est la législation qui a fait, doucement mais sûrement, bouger les choses. La question de l'emploi pour cette tranche de la population a notamment vu des avancées avec l'obligation dans la loi du 10 juillet 1987 pour toute entreprise de plus de 20 salariés de compter au moins 6% de travailleurs handicapés. Ce dispositif a été complété par la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

En quoi consistent les sensibilisations mises en place par Starting-Block ?

Nous proposons un certain nombre d'ateliers tels que les parcours en fauteuil roulant ou à la canne blanche, et les initiations au braille et à la Langue des Signes Française (LSF). Il s'agit avec ces mises en situation de provoquer des discussions avec l'animateur de l'atelier, dans le but de démystifier le handicap. Ce qui est intéressant, c'est que les salariés portent cette sensibilisation ensuite dans leur entourage : un monsieur m'a raconté qu'en rentrant chez-lui, il avait donné à sa fille le feuillet sur l'alphabet braille et l'alphabet de la langue des signes française qu'il avait reçus !

Quelles étaient les particularités de la sensibilisation menée au Technicentre SNCF de Tergnier ?

C'était la cinquième auprès de salariés depuis septembre et la dernière avant les vacances. Ce qui était intéressant, c'est que nous étions déjà venus en décembre 2011 sensibiliser une première moitié des effectifs du site de Tergnier. Cela a été un véritable plaisir d'y retourner, et surtout de voir combien la question du handicap avait évolué en deux ans.
Malgré un accueil chaleureux, nous avions senti à l'époque une certaine froideur et une réticence au moment d'aborder la thématique du handicap. Grâce à l'appui des correspondantes handicap du site et de la région, nos ateliers ont permis de délier la parole et de déconstruire certains préjugés.
Deux ans plus tard, nous avons senti que la question du handicap avait fait un grand chemin au sein des équipes. Certaines personnes qui avaient déjà participé à l'action de sensibilisation précédente ont redit combien cela leur avait plu. C'est vraiment encourageant de pouvoir mesurer ainsi l'impact de nos actions !

Concrètement, comment se passe la préparation de ces journées ?

D'abord, je m'attache à bien connaître le public. Puis on passe à la phase mobilisation des bénévoles pour constituer l'équipe, et enfin, on entre dans la partie logistique qui réserve souvent de drôles de surprises... Comme nos actions exigent le transport de matériel, j'ai besoin de quelqu'un qui puisse conduire car je ne peux le faire moi-même en raison de mon handicap visuel. Pour la sensibilisation de Tergnier, une fois l'hôtel réservé et les billets de train achetés, la volontaire et « conductrice » m'a annoncé la veille du départ qu'elle était malade. Heureusement, j'ai pu compter sur un bénévole et sur un de mes collègues pour conduire le camion sous la pluie d'orage et finalement mener à bien cette action !

Quelles sont selon toi les pistes d'amélioration de ces sensibilisations en entreprise ?

Aujourd'hui notre objectif est de dépasser les actions ponctuelles et de mettre en place des sensibilisations suivies dans le temps, même si une action ponctuelle constitue une première base intéressante et déjà très qualitative. Inscrire nos sensibilisations dans le temps, c'est un véritable enjeu et c'est aussi un gage de la qualité des animations que nous souhaitons proposer aux structures (entreprises, mais aussi collectivités territoriales ou établissements publics) qui nous sollicitent.

Propos recueillis par Jean-Marc, Starting-Block