Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésRetour surTémoignage : volontaires à Starting-Block !

Une histoire personnelle de schizophrénie militante ou comment l'éducation au développement durable ne changera pas le monde

Alec gesticule sa conférence sur le développement durableA Starting-Block on connaît Alec depuis longtemps... Membre étudiant du réseau SENS au titre de Kultures Caen, animateur de Repas Insolents, « abonné » aux WEF SENS et animateur d'ateliers en tant que salarié de la Maison du Monde d'Evry... Du coup, on était tous curieux de connaître sa « conférence gesticulée ».

La salle était comble et surchauffée pour l'accueillir, samedi soir, lors du WEF SENS de Starting-Block. Il ne s'est pas laissé démonter !

Pendant plus de 90 minutes, Alec nous a emmenés avec lui sur les chemins escarpés de son parcours de militant : du mouvement rastafarien à la Prophétie des Andes, de la solidarité internationale au développement durable, de la Bretagne au Pérou en passant par la Costa Brava, et pour finir par les tribulations d'un petit colibri... Il a réussi à nous faire rire, à nous captiver aussi (malgré la fatigue de la journée), à nous faire réfléchir aux idées de Hervé Kempf et de Miguel Benasayag...

Beaucoup d'entre nous se seront reconnus à un moment ou à un autre, dans l'itinéraire d'Alec, ses doutes, ses moments d'euphorie mais aussi de découragement. Eh oui, comment moi, petit individu, je peux changer le monde ? Vaste programme face auquel on aimerait tous avoir une recette toute faite, un gourou pour nous montrer le chemin ou un plan d'actions en 10 étapes garanti « 100% efficace ».

Alors, quelle conclusion pour cette soirée si le programme miracle n'existe pas et si l'on se heurte tous aux mêmes obstacles et aux mêmes illusions déçues ? J'en vois deux principales et elles n'ont rien de décourageant (si ça peut rassurer ceux qui ont raté la soirée) :

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». Comme le disait si bien Ghandi, il faut s'occuper de la situation dans laquelle on est, travailler à son échelle, commencer par ses propres pratiques individuelles et collectives, inventer et expérimenter de nouvelles alternatives... Le changement commence par là... "agir sans promesse d'un lendemain, sans en avoir la garantie du résultat" (Benasayag)

« On pense beaucoup mieux à plusieurs ». C'est essentiel de partager nos expériences, de confronter nos idées, de diffuser nos pratiques, d'oser se remettre en questions, de se référer aux grands « penseurs », de s'inscrire dans une famille de pensée, qu'on se crée soi-même (Daniel Cauchy)...

C'est ce qu'a fait Alec à travers sa conférence gesticulée. C'est aussi ce qu'ont fait les 150 participants au WEF SENS et leurs « formateurs/facilitateurs ». Un bon début, quoi ?!

Amélie Nicaise, Starting-Block