Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésPortrait« Les journées de jumelage sont toujours trop courtes »

Association Chahut (Rennes) : On dresse le profil de l'association organisatrice du prochain WEF du réseau SENS !




C'est pendant la Semaine de l'Environnement (SDE) 2015 que l'idée de la création de Chahut est née. Nourrie par plusieurs mois de travail d'équipe pour la préparation des concerts et animation d'éducation à l'environnement, cette idée germe à la fin du printemps 2015.

« A l'origine, Chahut s'est fixée comme objectif de devenir une force logistique et festive pour le réseau militant rennais ». En effet, fort.e.s des compétences en organisation d'événements acquises lors de la SDE et par le passé, les premiers-ères bénévoles de Chahut articulent le modèle économique de l'association autour de cela, avec d'un côté la volonté de se créer un parc de location de structures : achats de barnums, construction de 90m2 de plancher à danser et de 2 blocs de toilettes sèches rien que pendant l'été 2015 ; et d'un autre côté, la ferme intention de proposer une vision politique de la culture et d'offrir une « vitrine » à l'association. L'association n'a que quelques mois lorsqu'elle organise la 1ère édition des Oiseaux de Passage, un festival de musique, théâtre, conférence, gesticulé autofinancé et à prix libre ! 1200 personnes ont répondu présentes au rendez-vous, l'association est lancée !

A partir de ce moment, l'effervescence de Chahut n'aura plus de cesse. A la suite des Oiseaux de Passage, l'association commence à organiser le Marché de Léon, un espace d'échange de savoir-faire entre public et artisan.e.s. « Le prix libre et le politico-festif deviennent peu à peu les marques de fabrique de Chahut ».

Au même moment, les membres de Chahut – qui ont soif d'expérimentation et de réflexion – posent les premières pierres des Échos de la Dalle, un projet de réappropriation de l'espace public inspiré des Journées de la Dalle de la SDE, qui s'était déroulées sur la dalle Kennedy. « Historiquement, la SDE voulait certes décentraliser ses activités et « rayonner » un peu partout dans la ville, mais le choix du lieu n'était pas anodin pour autant. A Kennedy – dalle connue pour le peu d'échanges que les habitant.e.s y ont, en dépit de leur nombre et de la richesse de leur diversité (âges, cultures, classes sociales, opinions politiques, etc.) – la réappropriation de l'espace public prend une résonance toute particulière. Derrière les Échos de la Dalle, se cache aussi les ambitions d'éducation populaire et de transformation sociale de Chahut. » Nous a expliqué Yoann bénévole à Chahut.

Aujourd'hui, les Oiseaux de Passage ont pris de l'ampleur avec une seconde édition plus politique et la construction de 18m de bar pour ses prochains événements festifs. Étalé sur 3 jours cette fois, il a réuni 1500 festivalier-ères et 80 bénévoles. La deuxième édition du Marché de Léon que Chahut organise pointera le bout de son nez le 15 décembre avec cette fois-ci des espaces privilégiés pour des débats et des animations de type ECS sur la thématique de cette année : « Le travail : sens, méthodologie de projet, oppressions ».

les Échos de la Dalle quant à eux comptent déjà 10 dates et de nombreuses réflexions : dialectique espace-activité propre à l'animation en espace public, relation avec les institutions avec notamment l'assemblée de quartier organisée par des collégiens et la mairie et à laquelle les bénévoles des Échos de la Dalle ont participé en tant qu'animateurices, indépendance financière... Les Échos de la Dalle appellent aussi à la formation des bénévoles-militant.e.s de Chahut, timming parfait à l'approche du WEF des 6-7-8 mai !


En attendant le WEF le soleil et l'ombre du chapiteau, Chahut s'active à faire vivre son projet associatif, politiquement, humainement et financièrement : questionnements sur l'éducation populaire et le rôle de Chahut avec la commission éducation populaire, rencontres de partenaires dans le cadre des Échos de la Dalle ou de la préparation du WEF, prestations de location de structures, etc. "L'approche du WEF c'est pour nous l'opportunité de prendre du recul, construire un réseau d'éducation populaire à Rennes et paradoxalement de creuser plus en profondeur nos réflexions sur l'animation, la fête et la transformation sociale".



Propos recueillis par César