Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésPortraitRencontre avec une asso du réseau SENS : JAME

Une semaine pour créer une dizaine d'outils pédagogiques en ECS

Juliette au Fest'AfrikJuliette est étudiante en 3e année en école de commerce à l’EDHEC de Lille, et membre de l’association Human'East, une association du Réseau SENS coordonné par Starting-Block. Nous l’avons interrogée sur sa participation à la 2e résidence éducative de création d’outils pédagogiques en ECS, organisée en amont du festival Fest’Afrik au mois d’août dernier dans les Landes.

Bonjour Juliette, peux-tu nous expliquer ce qui t’a donné en vie de participer à cette résidence ?

Bonjour ! Cela fait deux ans que je suis membre d’Human'East et que je participe aux Week-ends d’Echanges et de Formation (WEF) de Starting-Block. J’y ai découvert plein de jeux que nous utilisons beaucoup lors de nos animations en milieu scolaire, comme le jeu des chaises ou le jeu des villageois de Diambey. Mais j’avais envie de passer « de l’autre côté de la barrière », et de découvrir le processus de création des outils pédagogiques en ECS. Donc quand j’ai reçu le mail d’invitation adressé aux assos du Réseau SENS, je n’ai pas hésité !

Comment s’est déroulée cette semaine de résidence ?

D’abord, nous avons eu un temps de préparation en amont, à partir de documents envoyés par mail. Le thème du festival et de la résidence de cette année était la « transition énergétique ». Comme c’est un sujet assez technique, c’était important de pouvoir lire des textes avant de proposer des animations.

Au début de la résidence, nous avons commencé par définir nos objectifs et le message que nous souhaitions véhiculer à travers les jeux. Puis nous avons divisé le groupe en deux, les uns créant des jeux pour les festivaliers adultes, et les autres pour les enfants. Après avoir défini le principe du jeu et les règles, nous sommes passés en phase de réalisation concrète, avec carton et peinture… Et pendant le week-end, nous avons animé les jeux pour les festivaliers.

Quels jeux ont été créés ?

Moi j’étais dans le groupe qui créait les jeux pour les enfants. Un des jeux leur permettait de découvrir l’électricité, d’apprendre à fabriquer une petite éolienne qui fait de l’électricité quand on souffle dessus. Un autre leur montrait les différentes sources d’énergie et les différents emplois qu’on pouvait en faire. Il y avait aussi un jeu qui leur faisait comprendre l’importance de bien adapter les zones de production et de consommation et de faire des choix car l’énergie n’est pas inépuisable....

Cette résidence a-t-elle répondu à tes attentes ?

Complètement ! J’ai découvert la méthodologie de création d’outils pédagogiques, et les temps d’animation étaient aussi très sympas. L’ambiance du festival m’a bien plu, on voyait les bénévoles tout installer pendant que nous étions en résidence. J’aurais peut-être préféré un autre thème que l’énergie, qui ne me parlait pas beaucoup, mais en même temps ça m’a poussée à m’y intéresser, et je reconnais que c’est un enjeu de taille pour notre planète.

Est-ce qu’il faut s’y connaître en création de jeux pour participer à cette résidence ?

Je n’avais jamais créé de jeu et pourtant je m’y suis très bien sentie! Mais c’est vrai que j’avais une solide expérience d’animation. Ce qui est génial dans cette résidence, c’est qu’il y a des profils très variés, certains sont doués sur la création de jeux ou sur la thématique mais ont peu d’expérience d’animation, et inversement. Par contre, je pense qu’il faut déjà avoir une bonne connaissance des techniques d’animation en ECS.

Est-ce que cette expérience va nourrir ta pratique d’animation ?

En fait, je viens de commencer une année de stage à Paris, et l’an prochain je serai à l’étranger, donc pour moi, c’était plutôt un aboutissement de mon engagement d’animatrice... Mais Flora, qui a fait la résidence avec moi et qui a encore une année à l’EDHEC, va pouvoir utiliser tous ces outils et ces techniques cette année pour enrichir les actions d’Human'East. L’asso a pour projet de créer ses propres jeux. Dommage que je ne puisse pas en être car une résidence comme celle-ci donne plein d’énergie !

Propos recueillis par Jean-Marc, chargé de mission réseau à Starting-Block