Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésPortraitEntretien avec Ilytie de l'association PAVéS

Le bénévolat, ça nous apporte quoi ?

Florie et Adrien lors de l'université d'été de Starting-Block

Samedi 15 juin avait lieu la journée de bilan de l'année pour tous les bénévoles investis avec Starting-Block en 2012-2013. Nous avons interrogé Julie et Florie sur leurs parcours respectifs.

Dans quelles activités de Starting-Block vous êtes-vous engagées cette année ?

Julie : C'était ma première année à Starting-Block. J'étais tutrice Handivalides à l'établissement Tournesol, qui accueille des élèves de niveau collège souffrant de troubles cognitifs ou mentaux.

Florie : Depuis quelques années, comme je travaille la semaine (je suis kiné), je suis surtout bénévole le week-end sur les formations, et notamment les WEF ou le Weadsi.

Comment êtes-vous devenues bénévoles à Starting-Block ?

Florie : J'ai découvert Start en 2008 lors d'un WEF, auquel j'ai participé dans le cadre de mon association étudiante de Solidarité Internationale à Montpellier. Ça m'a énormément plu, j'ai découvert une façon totalement nouvelle de faire des actions de solidarité. Par la suite, nous avons organisé plusieurs Repas Insolents avec mon association. Quelques années plus tard, quand je suis arrivée à Paris, j'ai rejoint Starting-Block sur quelques animations, et surtout pour les formations, en tant qu'animatrice de parcours ou membre de l'équipe d'orga.

Julie : Je recherchais une association où m'engager quand des amis m'ont invité à la soirée de lancement du nouveau site web de Starting-Block, en juin 2012 au Comptoir Général. Quelques jours plus tard, j'animais « Acquis sont ces droits ». Finalement, j'ai choisi le tutorat Handivalides, car après mon master « ingénierie de l'aide spécialisée à la personne » à Paris Descartes, j'aimerais travailler auprès d'enfants ou de jeunes en situation de handicap. J'avais été animatrice en centre de loisirs, mais jamais avec ce public, donc c'était pour moi l'occasion d'acquérir cette expérience.

La journée de bilan de fin d'année, le 15 juin dernier, avait notamment pour objectif de valoriser les compétences acquises. Que retirez-vous de votre bénévolat ?

Julie : Grâce au tutorat, j'ai vu que l'orientation des jeunes en situation de handicap étaient encore trop rarement choisie. Ça m'a aidée à prendre conscience de l'importance d'accompagner ces jeunes. J'ai eu la chance de creuser cette question grâce aux entretiens que j'ai menés avec les participants du tutorat dans le cadre de mon mémoire, sur le lien entre estime de soi et projet professionnel pour les jeunes en situation de handicap. Du coup, je suis vraiment sûre d'avoir choisi l'orientation qui me convient.

Florie : Pour moi, l'apport du bénévolat, ce sont surtout des rencontres et des réflexions qui me font avancer dans mon engagement personnel. Entre le moment où j'ai rejoint mon asso étudiante et aujourd'hui, je n'ai absolument plus la même vision du monde. J'ai compris que la solidarité, ce n'est pas forcément aller loin pour aider les gens, dans une visée un peu « humanitaire ». Notre façon de consommer ici peut avoir un impact bien plus grand. Cette prise de conscience m'a fait changer ma façon d'être au quotidien : par exemple, maintenant je fais de la récup, du covoiturage... J'ai aussi rencontré des associations comme Survie qui m'ont fait remettre en question les discours officiels sur le développement et sur les relations Nord-Sud.
En termes de compétences, j'ai appris à animer un groupe, à travailler en équipe, à évaluer une action... Ce sont des choses que je réutilise dans le cadre de mon travail, pour rendre les réunions plus efficaces ou pour sortir de situations de conflit.

Trouvez-vous que vous avez été bien accompagnées dans le cadre de votre bénévolat ?

Florie : Je n'ai pas eu le sentiment de bénéficier d'un accompagnement en tant que tel pour mon action bénévole à Starting-Block. C'était plutôt au coup par coup : chaque intervention était préparée en lien avec les permanents, et j'animais toujours avec quelqu'un de plus expérimenté. Ça me va très bien.

Julie : La formation de début d'année, le CyFoH, est essentielle pour les futurs tuteurs, mais il faut de toute façon s'adapter ensuite au groupe d'élèves qu'on a en face. Dans le cas du tutorat à l'établissement Tournesol, ça a été un peu difficile au début. En raison des écarts de niveau au sein du groupe, et parce que la directrice a tenu à ce que l'enseignant soit présent lors des séances de tutorat, ce qui n'est pas le cas en principe. Cora, la chargée de mission Tutorat, a très bien géré le problème et nous avons pu trouver une façon de faire convenant à tout le monde.

La journée de bilan du bénévolat vous a-t-elle permis de découvrir des aspects du bénévolat startien que vous ne connaissiez pas ?

Julie : Le matin, nous étions répartis par groupes de trois pour nous présenter et raconter nos expériences. Dans mon groupe il y avait deux bénévoles investis sur la campagne Handivalides. Ça m'a donné envie d'y participer davantage l'an prochain, et aussi sur les jumelages.

Florie : J'étais moi aussi avec des bénévoles de la campagne, nos échanges ont été très riches. J'avais entendu parler de la campagne depuis longtemps et je voulais y participer cette année, mais comme les journées Handivalides dans les établissements d'enseignement supérieur sont toujours en semaine, je n'ai pas encore réussi jusqu'à présent.

En conclusion, quel regard portez-vous sur cette journée de fin d'année ?

Florie : Les temps pour apprendre à valoriser son expérience bénévole sont vraiment importants à mon avis. Ça m'a donné des arguments pour inciter ma petite sœur à mettre son expérience associative sur son CV. Et je crois que j'ai convaincu les personnes de mon groupe de participer à un WEF ou à un Repas Insolent !

Julie : Je suis d'accord avec Florie ; la journée est intéressante car elle permet de découvrir de nouvelles facettes de Starting-Block. Mais j'ai trouvé ça dommage qu'il n'y ait que des anciens bénévoles : j'aurais aimé pouvoir profiter de ce temps pour présenter toutes les activités à des nouveaux, et leur donner envie de s'engager.

Propos recueillis par Jean-Marc, Starting-Block