Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésPortraitTabadol, vivez l'interculturalité !

Force Majeure

le groupe Force Majeure, avec Carla et Guillaume de Starting-BlockLe 16 juin dernier, tous les élèves participant aux jumelages Handivalides en 2010-2011 étaient réunis. Au programme de cette journée exceptionnelle, "A vos assiettes", le nouveau jeu de Starting-Block sur l'alimentation, et un concert du groupe Force Majeure. Rencontre avec trois jeunes musiciens "autrement capables" qui ont communiqué aux collégiens leur message : "bouge-toi" !

J'ai rencontré Guillaume, Endryque et Anthony après le concert qu'ils ont donné lors de la journée de clôture des jumelages Handivalides 2010-2011. Ces trois garçons, âgés respectivement de 22, 24 et 26 ans, font partie du groupe Force Majeure.

Ils se sont connus adolescents, à l'Institut d'Education Motrice (IEM) « Le petit Tremblay » à Corbeilles (91). Cet établissement accueille une cinquantaine de jeunes de 10 à 20 ans, déficients moteurs avec ou sans trouble associé. Des ateliers d'éveil musical y sont proposés depuis de nombreuses années par Karl, un des éducateurs.

Force Majeure

Karl veut aller plus loin. Avec ceux qui sont les plus motivés, il mène différents projets, dans le cadre notamment de leur association, Force Majeure.

Cela commence en 1999 avec un CD intitulé « Un pas vers toi », une carte blanche à des jeunes handicapés avec des textes extrêmement forts.

Puis, cela continue pendant quatre ans avec le projet « Citoyenneté, bouge toi ! » en lien avec le conservatoire de Corbeilles et un photographe. Ils travaillent aussi avec une compagnie de théâtre du 77 et multiplient autant que possible les partenariats.

Karl a compris que le désir premier de ses jeunes est de communiquer, de créer un échange... Et de dépasser les clivages et l'enceinte de leur institut spécialisé. Un petit univers où l'on vit protégé et qui ne pousse pas vraiment à l'autonomie... C'est ce que soulignent les trois jeunes en échangeant avec moi : « On y parle d'intégration mais on ne nous prépare pas vraiment à la sortie ».

Autrement capable

Ainsi, lorsque je leur pose la question de leurs projets personnels en dehors du groupe, la réponse fuse, immédiate et unanime : vivre seul (ou en couple), avoir son logement et ne surtout jamais retourner en institution, dont ils déplorent le manque d'intimité.

Des trois, seul Endryque travaille actuellement. Je leur demande pourquoi cela ne semble pas être une priorité pour eux. Ils m'expliquent qu'ils n'ont que leur Certificat de Formation Générale (CFG) et qu'on les donc oriente vers les ESAT, en leur disant que ce sera plus facile car plus adapté. Ils n'en ont visiblement aucunement envie : ils aspirent à une vie « ordinaire » et ne veulent pas être cloisonnés dans leur handicap.

Le prochain grand projet de Force Majeure, c'est un nouveau CD prévu pour le printemps 2012. On y retrouvera des chansons interprétées lors du jumelage : « un seul regard » - « crois en tes rêves » et surtout « autrement capable », une chanson qui récolte à chaque concert un beau succès. Pour préparer tout ça, ils se voient depuis des années tous les vendredis soirs.

Les marches de la gloire

Car pour en arriver là, il leur a fallu dix ans de travail. « On est passé par tous les stades. On en a fait bavé à Karl. On était vraiment des ados boutonneux !» avouent-ils avec un clin d'oeil. « Karl a été la première personne qui a vraiment cru en nous mais on n'était pas conscient que cela représentait autant d'efforts et de persévérance. Dès le début, il nous a bien expliqué que ce n'était pas vraiment la Start Ac' !»

Bouge-toi !

Et ce n'était vraiment pas gagné. A Karl, on disait : « arrête d'embêter Guillaume. Tu vois bien qu'il est trop handicapé – il n'arrivera pas à jouer de la guitare... ». Mais le jeune homme s'est accroché et aujourd'hui il est capable d'accompagner ses chansons à la guitare. Pour Endryque, c'était pire. A l'époque où il a commencé, il portait des gaines aux jambes qui lui donnaient un air de RoboCop et rendaient strictement impossible la pratique de la batterie, son souhait. Il a donc fallu commencer par convaincre les kinés de les lui enlever, pour lui permettre de découvrir une autre mobilité et de développer sa passion pour les percussions.

« Exister, c'est insister... »

Les trois musiciens ont visiblement beaucoup de projets et d'espoir dans la tête. Pour Anthony, ça passe par l'écriture, la poésie, le slam, par exemple. Ils m'expliquent aussi combien le fait de chanter en public leur procure du plaisir et « plus on en ressent, plus on peut en donner » me disent-ils avec enthousiasme. Guillaume me raconte ainsi la réaction d'une personne spontanée qui lui a dit « Quand on discute avec toi, on oublie que tu es handicapé ! ». On comprend là tout l'intérêt du groupe Force Majeure !

Amélie Nicaise, Starting-Block

NB : les sous titres de l'article correspondent aux textes des chansons du dernier CD de Force Majeure – Plus d'information: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.