Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésFocusDébat général sur les publics de Start

L’Arène des solidarités : un outil pour repenser l’engagement

Tout a démarré lors du parcours de création d'outils animé par Starting-Block lors du Wiki Weekend d’Étudiants et Développement du 1er au 3 mai 2015, avec une envie de questionner la pertinence des projets de solidarité locale et internationale : sont-ils tous réfléchis et rattachés à un besoin réel ? Au fur et à mesure de la création et des tests du jeu, l'objectif initial a glissé vers une volonté de penser les différents modes d'actions et d'échanger autour de leurs impacts. Agir AVEC le système, CONTRE le système, SANS le système ?

Ces réflexions sont fréquentes au sein de Starting-Block, mais il s’agit cette fois d’en aborder une nouvelle dimension. Les participant-e-s ne sont pas seulement invité-e-s à se positionner en fonction de leur avis et de leur engagement (effectif ou idéal), ils/elles vont devoir réfléchir différemment et reconsidérer leur schéma de pensée habituel pour se mettre en scène dans les différents positionnements, et comprendre une autre façon de voir le système.

‘’L’arène des solidarités’’ est ainsi née ! Le principe est simple : trois équipes de participant-e-s représentent chacune une posture différente : avec / sans / contre. Il est possible de choisir à partir de quel système on se base : on peut utiliser l’État, le système capitaliste, mais chacun-e est libre d'en définir d'autres ! En respectant sa posture vis-à-vis du système, les groupes ont quelques minutes pour réfléchir à une solution qui pourrait être envisagée en réponse à une problématique donnée. Par exemple, quel projet pourrait être proposé SANS le système face à la précarité grandissante parmi la population jeune ? Pendant la COP 21, comment aurions-nous pu lutter AVEC le système pour se faire entendre ?... Des accessoires et des déguisements sont à la disposition des équipes, qui viendront présenter leur idée de projet devant l’ensemble des participant-e-s en jouant une courte saynète improvisée. Attention à rester à l'écoute : des mots-clés doivent être placés par chaque équipe, et des points bonus seront accordés à ceux/celles qui parviendront à les relever !

Depuis sa création, ce jeu a été animé, modifié et adapté. Deux versions sont aujourd’hui disponibles. Elles partent du même principe mais proposent des règles de jeux qui diffèrent.

Dans la version de base, le personnage de la Reine dirige le jeu et attribue des notes à chaque équipe de manière arbitraire et sans explication. Ceci a pour but de questionner la mise en compétition des différents modes d’engagement et l’énergie déployée (à perte ?) pour se démarquer. La deuxième version a été adaptée par Starting-Block fin 2015 en vue d’une animation avec des étudiant-e-s en DUT carrières sociales de l’IUT de Bobigny, dans le cadre de leur cours ‘’les acteurs de la société civile’’. Il a alors été décidé de ne pas retenir ce personnage de Reine arbitre. Chacune des équipes a noté un autre groupe selon une grille de critères, de façon à favoriser l'écoute des autres et la critique des modes d'actions proposés. Au final, peu importe le résultat, les étudiant-e-s se sont tout-e-s pris-e-s au jeu et chacun-e s'est bien amusé-e- !

Mais qu’en ont-ils/elles retenu ? Ce jeu a-t-il permis de remettre en questions leur vision ? De prendre conscience des possibilités d’actions citoyennes ? Nos oreilles attentives étaient à l’écoute… :

"Dans le fond, tout revient au système"
"C'est super dur d’être totalement en dehors du système"
"Pourquoi être contre le système si on risque d'avoir des problèmes ?"
"Contre le système, je ne sais pas trop si ça existe"

"Révolution ! Révolution ! "
"Les SDF sont obligés d’être sans le système, ils sont en marge de la société"
"Être sans ou contre le système, c'est à peu près la même chose ?"

'’Mais si j’ai bien compris, Daesh ils sont contre le système non ?''