Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésFocusMarie-Monique Robin : «Il faut se désintoxiquer de la consommation»

Le jeu de la ficelle Françafrique

le jeu de la ficelle sur la Françafrique au 19e WEFJe m'appelle Cassandre. Je suis étudiante en troisième année de médecine à Lyon. Dimanche 18 novembre, lors du 19e Week-end d'Echanges et de Formation de Starting-Block, j'ai testé pour vous « le jeu de la ficelle, spécial Françafrique », créé par Thomas de l'association Survie.

Ce jeu de la ficelle sur le thème de la Françafrique est un bon moyen de découvrir tous les acteurs qui participent à ce "partenariat", notamment ceux qui en profitent et ceux qui le subissent. C'est également intéressant pour comprendre les liens qui unissent chacun de ces acteurs.

En effet, chaque participant interprète un personnage dont la présentation et le rôle est décrit sur une feuille posée sur une chaise. On dispose les chaises en cercles concentriques, une au milieu et les autres autour en plusieurs cercles de plus en plus larges. Plus on est à l'extérieur, plus on retrouve les personnages "en bas de l'échelle" (pêcheur ou mineur africain, immigré etc.) alors que plus au centre, on retrouve les "bénéficiaires" de ce partenariat (PDG, président africain, Elysée etc..).

A tour de rôle chaque participant lit sa fiche personnage en commençant par celui assis sur la chaise du milieu. Celui qui se sent concerné par le personnage lu, tend la main pour avoir la ficelle et lire à son tour sa fiche.

Quand tout le monde a participé, le jeu s'arrête et commence alors le « debrief ». Celui-ci se fait en deux temps, on parle d'abord du ressenti de chacun puis on aborde le fond de la thématique. On en dégage ce qu'on a appris sur les liens complexes qui unissent la France et l'Afrique. On découvre alors de nombreuses réalités jusque là ignorées. Par exemple, on comprend que la Françafrique n'est pas tellement un système d'exploitation de l'Afrique par la France, qu'un système où certains individus, européens et africains, s'enrichissent au détriment des populations.

Il existe aujourd'hui de multiples déclinaisons du jeu de la ficelle. La première version a été créée autour de la thématique de l'alimentation par l'association belge Rencontre des Continents.

Suite à cette expérience, je vous donne quelques idées et conseils pour réussir un jeu de la ficelle :

- Pour le jeu, il faut autant de participants que de personnages prévus. La version Françafrique présentée lors du WEF concerne les plus de 18 ans.

- Il est important que le groupe de participants soit relativement homogène. En effet, si ce n'est pas le cas, les participants jusqu'alors "ignorants" sur le sujet risquent de se sentir vite dépassés par les informations apportées par les autres et se sentir exclus au moment du débriefing.

- Pour les personnes ayant déjà des connaissances sur le sujet, je pense qu'il est intéressant d'orienter le debriefing sur les actions qui pourraient être réalisées. Dans le cas de la Françafrique, c'est important de réfléchir à ce que l'on peut faire, suite aux problèmes identifiés.

- Ce qui est chouette, c'est que cette animation est aussi bien adaptée pour être proposée à un public de "connaisseurs" que pour des "ignorants". Attention quand même car certaines réalités de la version Françafrique peuvent heurter. Le sujet reste encore très sensible, difficile à accepter et, pour beaucoup, tabou. Il ne s'agirait pas de décourager des jeunes découvrant tout juste le monde de la Solidarité Internationale.

- D'un point de vue pratique, le mieux, c'est d'être à deux animateurs et d'être bien informés sur le sujet, car cette animation suscite de nombreuses questions. De plus, il faut avoir des références concrètes de films, livres ou autre... pour satisfaire les plus curieux.

Cassandre, participante au 19e WEF et membre de l'association Actes, membre du Réseau SENS