Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésFocusA venir sur votre table

Débat général sur les publics de Start

Lecture du texte sur les publics lors de l'AG du 6 octobreQuels sont les publics de Starting-Block ? La réponse peut paraître simple : les jeunes. L'association revendique en effet d'agir « par les jeunes, vers les jeunes ». Mais quels jeunes et où ? Avec qui et pour qui ? Plein de questions passionnantes sur lesquelles Starting-Block s'est penchée lors de son Assemblée Générale du 6 octobre dernier.

Adrien, administrateur et nouveau co-président de Starting-Block, a répondu à nos questions sur le sujet.

Bonjour Adrien. Une première question basique : qu'est-ce qu'un jeune ?

Un jeune, c'est d'abord quelqu'un qui se considère comme jeune ! Plus concrètement, à Starting-block, on entend par là la tranche d'âge entre 9 et 30 ans.

Les jeunes sont-ils au cœur du projet de Starting-Block depuis les débuts de l'association?

Oui. L'association a été créée par un groupe d'étudiants et de jeunes professionnels. Leurs premiers projets s'adressaient aux collégiens.

Pourquoi les collégiens ?

On peut y voir plusieurs raisons :
• Les années collège représentent une période où l'on se construit, où on forme ses valeurs et ses opinions, où les préjugés ne sont pas encore très solides.
• Elles représentent aussi un âge où les messages de citoyenneté, s'ils viennent des parents ou du corps enseignant, sont difficilement perçus. Le/la Startien-ne, dans son rôle de « grand frère », peut être plus à même de porter ces messages.
• Le milieu scolaire reste le milieu où la mixité est la plus importante : c'est un milieu où l'on peut toucher toute une tranche d'âge, sans discrimination.
• Enfin, il faut noter que parmi les membres fondateurs de Starting-Block il y avait deux conseillères principales d'éducation stagiaires.

Comment cela a-t-il évolué par la suite ?

Au fil du temps, les actions se sont diversifiées au gré des opportunités et des projets des membres de l'association : primaire, lycée, enseignement supérieur, entreprises. Cependant, le public cible de l'association est resté le même, « les jeunes », conformément à la philosophie initiale.

Mais 9-30 ans, c'est une catégorie assez large. Peut-on vraiment parler de proximité d'âge ?

C'est vrai que la question peut se poser. C'est pourquoi aujourd'hui, l'accent est plutôt mis sur la posture de l'animateur startien vis-à-vis des jeunes (l'éducation active) plutôt que sur la proximité d'âge pour expliquer la spécificité de l'approche de Starting-Block.

Pourquoi l'Assemblée Générale de Starting-Block s'est-elle emparée de cette question des publics startiens ?

Ce temps faisait suite à de nombreux échanges en 2011, qui ont donné lieu à un atelier dédié à cette question pendant les universités d'été 2012. En effet, face à l'évolution de l'association, de nombreuses questions se sont posées : puisque nos actions ne peuvent toucher tous les jeunes, quelles priorités se donne-t-on ? Doit-on aller vers tous les publics possibles, ou au contraire se spécialiser selon certains critères, géographiques ou sociaux par exemple ? Quelles sont les caractéristiques de nos différents publics, et à quels objectifs spécifiques cherche-t-on à répondre en agissant auprès de tel ou tel d'entre eux ? Quels sont les contraintes extérieures qui conditionnent aujourd'hui nos choix, par exemple les exigences de nos bailleurs ? La nécessité s'est faite sentir d'avoir un premier texte de positionnement sur les publics.

Quelles sont les grandes lignes de ce texte de positionnement sur les publics, en cours de finalisation ?

Il rappelle tout d'abord le « pourquoi de ce texte » et l'historique des publics de Starting-Block. Ensuite, il ré-affirme un certain nombre d'exigences générales que Starting-Block se donne par rapport à ses publics. Ce sont des règles de bon sens comme celles de privilégier toujours la qualité du partenariat dans le choix de nos publics. Très concrètement, par exemple, la réussite d'un projet avec des lycéens est dépendante de la qualité relationnelle que l'on pourra avoir avec leur(s) enseignants, de leur implication dans le projet...

Enfin, il met en avant l'envie de Starting-Block de s'ouvrir à d'autres publics avec des pistes concrètes d'actions à réfléchir et développer. Un dernier point traite spécifiquement des publics scolaires avec des critères (très généraux) pour choisir les établissements avec lesquels l'association travaille.

Quelle suite va être donnée à ce texte, après l'AG ?

Il faut considérer ce texte comme un premier jalon dans notre réflexion sur ce sujet. Il est loin d'être exhaustif puisque nous avons choisi de nous focaliser uniquement sur le public « jeune » des actions de terrain de Starting-Block. Ainsi, il reste de nombreux sujets sur lesquels nous aimerions nous attarder maintenant, comme la place des partenaires et des publics « adultes » dans les projets de l'association.

Le texte lui-même ouvre la voie à différentes pistes qui vont devoir être explorées et expérimentées dans les prochains mois. Il y a, par exemple, l'idée de développer des actions en espace ouvert, dans lequel l'audience n'est pas a priori déjà sensibilisée (ou au moins attirée) par nos thématiques.

Merci Adrien ! On est impatients de pouvoir découvrir ces nouveaux projets et la suite des réflexions!

Propos recueillis par Amélie Nicaise, Starting-Block