Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésDE NOUVEAUX VOLONTAIRES A STARTING BLOCK !

Actualités

Les actualités de Starting Block

France : Etat des lieux du mouvement social

On n’aura pas pu passer à côté de l’information, la France connaît depuis deux mois une mobilisation de taille à l’échelle nationale. Pour ou contre, les dîners de famille se sont ainsi agités autour des sujets qui mobilisent les divers manifestants. Réforme des retraites, réforme du chômage, appel à l’action en faveur du changement climatique, grève des réseaux ferroviaires, hospitaliers, éducatifs… Les intérêts et combats sont vastes et la grève a eu un fort impact sur la vie des Français.

Les grévistes et manifestant.e.s ont donc luttent pour le maintien de leurs droits et espèrent obtenir des avancées. Petit retour sur les mouvements sociaux aujourd’hui.

 

Un mouvement social qu’est-ce que c’est ?

 

On vous invite à lire le super article rédigé par l’association Pop, membre du réseau SENS, qui explique ce qu'est un mouvement social. Pour résumer, un mouvement social c’est une forme d’action collective. On peut lui reconnaître trois critères :

  • - La volonté de promotion ou d’opposition à un changement social par un groupe de personnes. Ce combat se fait donc en opposition à un groupe aux intérêts et valeurs inverses, ou différents;
  • - des actions menées en réseau avec des stratégies, des ressources et des moyens divers;
  • - une identité commune, que ce soit une profession, une caractéristique sociale ou une cause rassemblant les acteur.ice.s du mouvement.
  •  

Annoncé en réponse au projet de réforme des retraites du gouvernement d’Emmanuel Macron, le mouvement social en cours débute le 5 décembre avec un appel à une grève générale par divers syndicats. Celle-ci démarre en fanfare avec des transports bloqués, des écoles fermées et près de 250 cortèges organisés. Elle mobilise les manifestant.e.s qui voient dans le changement du système des retraites une précarisation des travailleurs. Le gouvernement entend, lui, montrer que le système de la retraite unifiée et à points simplifiera le système actuel et le rendra plus juste.

 

S’y agrègent d’autres revendications plus générales autour du système actuel.

 

Rapide inventaire non-exhaustif

 

Enseignement

Les enseignant.e.s se joignent au mouvement dès le 5 décembre. Plusieurs raisons sont évoquées. Sur le sujet des retraites, 70% s’estiment perdants. Les manifestant.e.s considèrent qu’iels seront pénalisé.e.s dans le calcul de leur niveau de pension.

Aujourd’hui, leur retraite est calculée sur leur salaire hors prime des six derniers mois. Avec le projet de loi, l’ensemble de la carrière (primes comprises) sera pris en compte, alors même que les salaires d’entrée de carrière des profs sont très peu élevés. Les professeurs luttent également contre les restructurations et coupes budgétaires de l'Education nationale.

 

Les réseaux de transports

La SNCF et la RATP se sont mobilisés, eux aussi contre la réforme des retraites, et contre l’abandon des régimes spéciaux qui prennent en compte la pénibilité de certains travaux et permettent de partir à la retraite plus tôt avec des montants plus avantageux. Se joignent à eux des agent.e.s d’Air France, mais aussi routier.e.s, taxis et ambulancier.e.s.

 

L’hôpital

Soignant.e.s, médecins et autres personnels hospitaliers se joignent à la mobilisation pour dénoncer leurs conditions de travail en dégradations depuis plusieurs années. Mi-janvier, plus de 1300 médecins annoncent ladémission de leurs fonctions administratives si le gouvernement n'accepte pas de dialoguer. Au CHU de Rennes, cela représente entre « 5 et 10 % de l’ensemble des responsables des unités fonctionnelles et des chef.fe.s de service ».
Cela s’ajoute aux mobilisations des autres personnels hospitaliers qui luttent contre la fermeture des lits, la surcharge de patient.e.s, la pénurie de soignant.e.s, les salaires jugés trop peu élevés et les agressions en augmentation.

 

Les étudiant.e.s

Les étudiant.e.s se mobilisent elleux comme futurs travailleur.euse.s, mais aussi pour réclamer des mesures contre la précarité étudiante, notamment pour revaloriser les bourses auxquelles iels ont droit.

 

Les écolos

Si le mouvement n’est pas un mouvement écologique à proprement parler, de nombreuses personnes mobilisées sur ce sujet qui leur tient à cœur manifestent aux côtés des militant.e.s et grévistes. Avec des pancartes comme « Fin du monde. Fin du mois. Même adversaires. Mêmes combats » ils nous montrent encore une fois comment se lient les luttes pour un objectif commun.

 

Avocats, artistes de l’Opéra, EDF, La Poste, la police, les Gilets jaunes… beaucoup d’autres personnes se mobilisent et tentent encore de lutter pour leurs droits.

 

Si toi aussi, tu t’intéresses aux mouvements sociaux qui ont cours, pourquoi ne pas t’informer un peu plus sur ceux qui ont lieu autour de chez toi ?

Le collectif des Géographes de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a créé un outil qui peut vous aider à identifier une mobilisation qui vous tient à cœur et qui se trouve près de chez vous (et permet dans le même temps de réaliser l’ampleur du mouvement social général qui est en cours !). On vous donne donc rendez-vous sur leur site  qui affiche une carte participative répertoriant les mouvements sociaux en cours.

 

Sandrine Rui, « Mouvements sociaux », in Paugam Serge (dir.), Les 100 mots de la sociologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que Sais-Je ? », pp. 82-83.

Marie Piquemal, « Pourquoi les profs sont massivement en grève jeudi », Libération, 4 décembre 2020. Accessible sur : https://www.liberation.fr/france/2019/12/04/pourquoi-les-profs-sont-massivement-en-greve-jeudi_1767310

Stanislas Deve, Les 5 urgences les plus vitales de l’hôpital public, Cnews, 14 novembre 2019. Accessible sur : https://www.cnews.fr/france/2019-11-14/les-5-urgences-les-plus-vitales-de-lhopital-public-890006

Le Monde avec AFP, « Une cinquantaine de médecins du CHU de Rennes démissionnent de leurs fonctions administratives », Le monde, 28 janvier 2020. Accessible sur : https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/01/28/crise-a-l-hopital-une-cinquantaine-de-medecins-du-chu-de-rennes-demissionnent-de-leurs-fonctions-administratives_6027505_3224.html