Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésFestival des Solidarités !

Actualités

Les actualités de Starting Block

LE COMMERCE ÉQUITABLE : UN DES LEVIERS POUR UN TRAVAIL DÉCENT PARTOUT ET POUR TOUS

L’Organisation internationale du travail (OIT) a proposé le concept de travail décent pour vulgariser et mettre en œuvre les droits de l’Homme au travail. Dans le cadre d'une démarche de progrès continu, les acteurs de commerce équitable ont fait du travail décent la base de leur action depuis de nombreuses années. Conditions de travail, prix et salaires, bénévolat restent ainsi au cœur de leurs préoccupations pour mettre en œuvre au quotidien les piliers du travail décent.

 

Travail décent : qu’est-ce que c’est ?

 

 

ll regroupe divers éléments qui font évidemment référence aux conventions de l’OIT :

• la possibilité d’exercer un travail productif et convenablement rémunéré;

• la sécurité au travail et la protection sociale pour les travailleurs et leur famille;

• l’amélioration des perspectives de développement personnel et d’intégration sociale;

• la liberté pour les êtres humains d’exprimer leurs préoccupations, de s’organiser et de participer à la prise de décisions qui influent sur leur vie;

• l’égalité de chances et de traitement pour l’ensemble des femmes et des hommes.

 

Une définition qui montre que le travail décent ne se limite évidemment pas à la seule question de la rémunération mais s’attache à assurer de bonnes conditions de l’exercice du travail et des travailleurs (protection sociale).

 

La notion de travail décent a été introduite par l’organisation international du travail (OIT), agence onusienne en charge d’élaborer et de superviser les normes internationales du travail, qui l’a mise au cœur de son action. En complément de son travail normatif (Déclaration relative aux principes et droits fondamentaux au travail de 1998, encadrée par 8 conventions fondamentales, l’OIT fait un travail de plaidoyer pour le travail décent qu’elle définit ainsi :

La possibilité pour chaque femme et chaque homme d’accéder à un travail productif dans des conditions de liberté, d’équité, de sécurité et de dignité.

 

Commerce équitable et travail décent : le point

 

Le commerce équitable, comme chacun sait, a pour objectif de remettre l’humain au cœur du commerce et propose donc bien  évidemment une alternative qui permet  aux producteurs et aux travailleurs d’obtenir des conditions de travail décentes. Pour s’en assurer il faut revenir à la définition du commerce  équitable pour comprendre à quel point le travail décent est au cœur du commerce équitable : « [...] Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète. [...] ». Et si l’on doutait encore, il faut s’attacher à entrer dans le détail des principes pour mesurer ces liens directs :

 

 

Parmi les 10 principes du commerce équitable on retrouve en plus des critères commerciaux bien connus, des critères sociaux qui garantissent de meilleures conditions de travail.

Ces critères sociaux se basent principalement sur les conventions de l’Organisation Internationale du

Travail (OIT).

Beaucoup d’organisations proposent également des bénéfices sociaux complémentaires qui vont au-delà des lois minimales et parfois des conventions internationales (plans d’épargne ou de microcrédit, congés maternité, assurance santé, formations, etc.).

 

Parce que le commerce équitable s’est construit comme une alternative aux pratiques du commerce conventionnel, il est évidemment porteur à la base du respect des droits humains.

Contrairement aux entreprises qui considèrent ces normes comme des contraintes et en font donc des « options », les acteurs de commerce équitable les considèrent comme un objectif central. Ainsi, les systèmes de garantie du commerce équitable s’attachent à évaluer et vérifier l’effectivité de l’application de ces principes dans les organisations, voire sur l’ensemble de la filière.

 

 

Articles extrait de la revue Equité numéro 19 de l’association Artisans du Monde

 

Vous pouvez retrouver  la revue ici