Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésFestival des Solidarités !

Actualités

Les actualités de Starting Block

Accueil inconditionnel en ECS

Depuis les années 2010, nous assistons à une augmentation de personnes quittant leurs pays pour venir rejoindre nos rangs, afin de connaître des conditions de vie meilleures. Se pose alors la question de l’accueil et de l’hospitalité des personnes exilié.es que l’on nomme migrant.es, réfugié.es, demandeurs d’asile…

En effet, quitter son pays est source de difficultés, que ce soit sur l’apprentissage de la langue, sur l’insertion, sur le sentiment d’éloignement et de déracinement.

Comment l’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité (ECS) peut-elle apporter un élément de réponse à cette problématique ?

Cet article est un regard croisé et échange sur cette question.

Elle le peut et est nécessaire. Le positionnement même de l’ECS postule que chaque personne est la bonne personne. Que nous soyons animateurs. trices ou participant.e.s c’est avec l’autre que nous vivons l’expérience ECS.

« Agis dans ton lieu, pense avec le monde » E. Glissant

 

Animer / participer à l’ECS c’est penser avec soi l’autre, son ancrage intime et le monde.

C’est un postula nécessaire cette hospitalité.

L’ESC vise à sensibiliser les individus aux interdépendances de notre société, favoriser par la mondialisation, afin de comprendre l’origines des inégalités et pouvoir réfléchir ensemble aux axes d’amélioration par une démarche citoyenne et solidaire.

Inclure les personnes exilé.es à cette démarche est nécessaire afin de pouvoir construire ensemble le monde de demain. « Chaque personne est la bonne personne » puisque :

  • Devenir bénévole c’est faire partie d’un réseau. Les rencontres avec des bénévoles, des salariés et des bénéficiaires favorise l’inclusion, l’apprentissage et/ou la pratique de la langue et adoucissent le sentiment d’éloignement et de déracinement.

Etre bénévole c’est sortir de la logique marchande, c’est donner et recevoir selon ses termes et références… De tout le monde dans sa singularité. C’est l’hospitalité de soi pour donner et l’hospitalité de l’Autre pour recevoir.

  • Animer des ateliers permet de partager son expérience, d’échanger. On sensibilise les bénéficiaires mais on apprend aussi d’eux, créant un cercle vertueux, faisant évoluer le regard que l’on porte sur autrui, les attitudes et les comportements de chacun.
  • S’engager dans l’ECS c’est s’ancrer sur son territoire, c’est agir autour de soi en faveur du vivre-ensemble, du développement durable et de la justice sociale.  C’est trouver un peu plus son identité, celui de citoyen du monde engagé, quel que soit son parcours, ses origines et son statut.

Je ne connais qu'un devoir : c'est celui d'aimer et accueillir . A. Camus.

  • C’est également représenter son pays d’origine, faire connaître sa culture. Etre le lien entre le pays d’origine et le pays d’accueil.
  • Porter les enjeux d’hospitalité et d’accueil à plus grande échelle. Les associations font de l’interpellation auprès de l’Etat. Agir ensemble en faveur de l’ECS, c’est contribuer à formuler à l’Etat des demandes spécifiques.
  • C’est aussi passer un bon moment ensemble en apprenant de manière ludique.

 

Ensemble voilà le mot qui fait lien et répond en écho a la question de départ…