Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualités"Debout frérot" : un roadtrip en autisme

Actualités

Les actualités de Starting Block

Le consentement, on en parle ?

 

Au coeur de nos discussions, le consentement interroge, d’autant plus suite à l’actualité récente. Starting-Block s’est donc joint à cette discussion générale et le Doc’action du mois de janvier fut l’occasion d’explorer la question du consentement, sexuel on non, de questionner sa portée et ses limites et de partager ses expériences personnelles.

 

Déjà, étymologiquement, c’est quoi consentir ?

 

 

Etre d’accord, avoir la volonté et le choix de faire ou de ne pas faire, être écouté.e et respecté.e ? Mais qu’en est-il de l’application du consentement au quotidien, de la question : “Est-ce que je consens à ..?”. Oui, non, je ne sais pas, oui maintenant, non demain.

Lors d’un premier jeu de positionnement, où chacun.e pouvait choisir de s’exprimer sur la définition du consentement la plus proche de sa perception, celle des stoïciens interpelle.

 

 

En effet, au fil des échanges et des partages d’expériences, nous constatons que notre éducation nous apprend peu à dire “non”. Par politesse, pour suivre des normes, des codes sociaux ou des traditions que nous ne partageons pas forcément mais auxquels, paradoxalement, nous consentons à nous soumettre.  Et nous ancrons tous ces mécanismes inconscients en nous pour que bien se fasse !

Puis, à l’aide d’un photo langage et d’un jeu de rôle nous avons réfléchi au consentement de l’autre. Comment le connaître ? Peut-on le supposer, pour une personne proche ? Peut-on lire un langage corporel ? Comment en est-on sûr ? Et comment le respecter ?

Finalement, pratiquer le consentement (le demander, le recevoir, l’accorder), ne serait-ce pas s’entraîner et acquérir la capacité à se mettre à la place de l’autre, à lui accorder sa considération et à accepter sa décision ?