Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésHandivalidesGalerie article temporaire

Actualités

Les actualités de Starting Block

Interview : Gleda, nouvelle coordo de Start'

Fin octobre 2015, l'équipe de Starting-Block accueillait un nouveau membre, en qualité de coordinatrice pédagogique, que nous avons le plaisir de vous présenter au travers de cette interview.

Bonjour, je m'appelle Gleda Nzalankazi, j'ai 32 ans et je suis coordinatrice pédagogique chez Starting-Block.

Comment as-tu découvert l'association Starting-Block ?

La première fois que j'ai entendu parler de Starting-Block c'était il y a une dizaine d'années sur les Repas Insolents.

A l'époque j'habitais à Bordeaux où je faisais partie de l'association "Les ptites libellules" et on a voulu monter des animations en région et travailler avec Starting-Block.

De plus l'"Association d'idées" (qui était membre du réseau SENS) avait bénéficié de formation sur le Repas Insolent et c'est eux qui nous ont formés.

Ensuite je me suis un peu souvenue d'eux dans le cadre de mon terrain de thèse ou j'ai fait des entretiens sur l'évolution du mot « Education à la Citoyenneté et à la Solidarité » (ECS).

Starting-Block était alors sur un travail de reformulation, l'association était sur une redéfinition de sa démarche d'éducation à la citoyenneté qui correspondait davantage à leurs pratiques.

Qu'est-ce qui t'a vraiment motivée à rejoindre l'équipe ?

Je voulais un emploi qui soit en lien avec mon sujet de thèse. Le poste de coordinatrice pédagogique à Starting-Block était le poste parfait. J'ai lu l'annonce et j'ai trouvé ça génial. J'ai postulé et passé la barre des sélections. J'avais vraiment envie de faire partie de l'association de par ses actions, son ambiance et sa réflexion sur l'engagement.

Tu recherchais quelque chose de nouveau ou qui te passionne ?

Non pas forcément. J'étais enseignante vacataire, et la veille d'un départ à l'étranger je suis tombée enceinte. J'ai profité de quelques mois de grossesse pour réfléchir sur mon projet d'avenir.

Quels sont tes passions en dehors de Starting-Block ?

Je n'en ai pas à proprement parler, mais je suis très curieuse et j’aime découvrir et expérimenter de nouvelles choses, par exemple au cours de ma grossesse j’ai découvert la création de chaises, j’ai fait du bénévolat avec des demandeurs d’asile, fabriqué des bracelets en cuir dans un fablab.

Malheureusement aujourd’hui, je ne trouve pas de temps pour faire des choses à côté.

Sinon, j’aime la natation que je pratique assez régulièrement.

Pour revenir dans le champ de Starting-Block, que prévois-tu ou espères-tu pour ton parcours au sein de l'association ?

C'est un nouveau poste, d'être coordinatrice pédagogique. Même si j'ai déjà évolué dans le monde de l'animation comme formatrice BAFA ou encore directrice de structure, c'est une montée en compétence et un plaisir de travailler dans cette association.

Est-ce que ta perception de la structure a évolué depuis ton arrivée ?

Je suis encore dans une phase de découverte, je n'ai pas tout vu.

Je n'ai pas encore été amenée à faire des actions de terrain. Cela fait d'ailleurs partie de mes attentes.

Comment a évolué ta perception de l'ECS en arrivant à Starting-Block ?

Depuis les "Ptites Libellules", c'est mon parcours qui m'a formé à l’ECS. Le fait de faire ce choix de sujet de thèse m’a permis de réfléchir sur l’ECS et l’engagement. Continuer avec Starting-block m'a permis de lier la réflexion et l’action de terrain.

Personnellement, je travaille sur l'appropriation de la citoyenneté des français issus de l’immigration à travers l’ECS. L’éducation populaire est une source d’appropriation de la citoyenneté en dehors des partis politiques, qui me semblenplus accessible.

Je cherche à faire ces liens-là. On a toujours l'impression que pour être engagée, il faut militer dans un parti politique, c'est une vision que je souhaite changer.

Toutes ces choses m'ont permise de faire évoluer ma vision des choses et l'ECS m'a permis de montrer que l'on peut s'engager autrement, sans être cantonné dans le champ de la politique politicienne.

Aurais-tu quelque chose que tu aimerais partager, avec les lecteurs ?

Qui que soit l'interlocuteur, je suis toujours disponible pour discuter !