Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualités

Actualités

Les actualités de Starting Block

Et si l’éducation populaire constituait un rempart au changement climatique ?

Retour sur la COP21

Sans de rapides mesures de réduction des gaz à effets de serre (GES), associées à de nouvelles manières de penser nos modes de consommation, de production et d’échanges, plus de 100 millions de personnes pourraient tomber sous le seuil de pauvreté à l’horizon 2030…. et ce n’est qu’un des nombreux impacts particulièrement alarmants de ce “changement” climatique dont on n’a pas toujours l’impression de voir la couleur (ou plutôt la noirceur) !

C’est en marge de ce constat qu’a eu lieu à Paris la COP 21, pour la 21e version de cette “Conference of Parties”. A l’ordre du jour de ces deux semaines de négociations entre les représentants des Etats : obtenir un accord contraignant sur le climat, une première en 20 ans de négociations avec les Nations Unies, dans la perspective de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C. Au final : le bilan est mitigé et de toute façon insuffisant !

La France, dans le cadre de la COP 21, a joué un rôle de premier plan sur la scène internationale en accueillant cette conférence inédite. La COP 21 était en effet l’une des plus grandes conférences internationales jamais organisées dans notre pays : pas moins de 50 000 participants dont 25 000 délégués officiels venant de différents gouvernements, des agences de l’Union Européenne, des Organisations Non Gouvernementales et Intergouvernementales. Fun fact : Etant un évènement organisé par les Nations Unies, le territoire du Bourget occupé par cette conférence était, durant toute la durée de la conférence, en zone internationale dite “bleue”, c’est-à-dire un territoire régi par les règles (de sécurité, d’accès…) des Nations Unies.

Malheureusement, toutes ces belles paroles sont entachées de réalités qui nourrissent de nombreux questionnements… et la récente déclaration de l’état d’urgence n’y arrange rien ! Alors que la conférence était financée par des grands groupes industriels, acteurs centraux du système producteur de GES, la société civile a toujours cherché à trouver une place au sein des discussions.

Parce que nous ne souhaitons pas nous contenter d’un discours optimiste et simpliste, parce que nous pensons que c’est l’affaire de tou-te-s, parce que nous sommes convaincu-e-s que la réalité systémique des dysfonctionnements implique des solutions diverses et complémentaires, locales et globales, et parce que les impacts désastreux du dérèglement climatique ne pourront être évités ou anticipés qu’à partir de décisions collectives, de changement de nos modes de vivre et de consommer ensemble, Starting-Block a et va continuer, bien après ce mois de décembre, à mobiliser, débattre et construire des pratiques alternatives, fondées sur les principes de justice et d’inclusion de tou-te-s !

Starting-Block a animé le jeu de la ficelle avec plusieurs groupes de collégien-ne-s et de lycéen-ne-s

a participé au Sommet Citoyen des 5 et 6 décembre à Montreuil

a animé des discussions entre participant-e-s à la ZAC, au 104

a animé une projection-débat AlimenTERRE

a joué au Repas Insolent, sur invitation de la Ligue de l’enseignement Moselle,

prépare un projet pédagogique de simulation de négociations internationales avec des 4e de Seine Saint Denis,

a débattu avec des étudiant-e-s de l’IUT de Bobigny sur la place des acteurs de la société civile,

continue à réfléchir à la création de nouveaux outils pédagogiques, de la compréhension de la COP à l’éducation aux médias ou aux différents moyens de s’engager.

Pour entamer, continuer, approfondir la discussion et la réflexion autour de ces questions, on vous conseille d’aller faire un tour sur quelques médias que l’on aime bien (bien sûr, la liste n’est pas exhaustive),

et à venir à Start’, débattre, participer à la création d’un nouvel outil pédagogique, venir se former à l’animation d’un outil, co-animer avec nous des séances devant des scolaires ou des étudiants ! Pour se tenir au courant des actualités des actions startiennes, c’est par ici ou par là