Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésStarting-Block sur les bancs de l’école

Actualités

Les actualités de Starting Block

Le Réseau Sens lance la Campagne ECS !

Visuel de la Campagne ECS 2014En 2009, le réseau SENS a choisi d’employer le terme d’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité à la place d’EADSI (Education au développement et à la Solidarité Internationale). Ces réflexions sur les concepts traversent actuellement les autres acteurs du champ via notamment un groupe de travail dédié lancé au sein d’Educasol. Pour accompagner ces réflexions et marquer son positionnement, le Réseau Sens a rédigé un manifeste de l’ECS lors de l’Assemblée Générale d’avril qui accompagne le lancement de la Campagne ECS 2014 !

Pendant toute l’année 2014, en effet, et notamment pendant la Semaine de la Solidarité Internationale, les associations, réseaux et collectifs signataires placeront leurs actions de sensibilisation sous la bannière de cette campagne pour une vision rénovée de l’EADSI.

L’Education au Développement et à la Solidarité Internationale (EADSI), pour nous, c’est avant tout une Education populaire à la citoyenneté et à la solidarité !

Levons les ambiguïtés ! Valorisons nos pratiques !

Le concept d’Education au Développement nous a nourris

mais nous ne nous y reconnaissons plus.

Pour une citoyenneté mondiale et solidaire,

nous avons choisi l’éducation populaire active !

L’actualité nous rappelle constamment l’urgence d’une sensibilisation et d’une mobilisation des citoyens pour un monde plus juste, solidaire, durable, inclusif. Sans perdre notre temps à discuter de vocabulaire, nous souhaitons tout de même poser clairement les objectifs de notre action.

Le développement, une notion trop ambiguë.

Historiquement associée à l’économie de marché et à la croissance (d’où l’opposition entre pays développés et pays en voie de développement), la notion de développement est aujourd’hui revisitée en développement humain, développement durable, développement personnel… De nombreux pays doivent bien entendu soutenir leur production agricole ou leur marché intérieur, mais ce n’est qu’un des aspects de la construction du monde juste et solidaire à laquelle nous entendons contribuer. Cette construction suppose également pour les citoyens une liberté de choix qui est mise à mal par l’idée de « plan préalable » sous-entendue dans le terme de développement.

Quelle différence entre solidarité locale et internationale ?

En faisant nos courses, en votant pour choisir nos dirigeants, en aidant nos voisins étrangers à s’intégrer, en effectuant des choix professionnels, nos actions ont très souvent des conséquences, bonnes ou mauvaises, sur les habitants de l’autre côté de la planète. En agissant localement, on peut parfois être plus efficaces qu’en entreprenant un lointain voyage.

De plus, la solidarité que nous voulons n’est pas une aide des pays dits « riches » vers les pays dits « pauvres », mais une mobilisation pour que les humains, où qu’ils vivent, puissent tous avoir leur place dans la société, leurs droits respectés et une répartition équitable des ressources.

Une éducation, oui mais une éducation populaire !

On considère souvent que l’éducation ne s’adresse qu’aux enfants, qu’elle est un mouvement de la part de l’adulte pour « former » la jeunesse. Si nous nous reconnaissons dans le « processus d’apprentissage » impliqué par le terme d’éducation, en revanche notre vision est celle d’une éducation à tout âge, où nul n’est seul dépositaire du savoir, mais au contraire où chacun en possède un morceau à partager. Cette vision est celle de l’éducation populaire, qui vise l’émancipation des citoyens et le renforcement de leur esprit critique et de leur pouvoir d’agir en vue d’une transformation sociale.

Le choix de méthodes actives et participatives

Pour toucher des publics non-sensibilisés et notamment des jeunes, notre action doit emprunter des formes agréables et impliquantes. L’éducation active, les jeux de rôle et les mises en situation sont au cœur de notre démarche, car ils permettent aux participants d’être acteurs de nos animations, avant d’être acteurs des changements dans le monde.

Education populaire, Education à la Citoyenneté Mondiale, Education à la Citoyenneté et à la Solidarité, nos mots d’ordre sont divers mais nos objectifs sont les mêmes : mettre les citoyens au cœur de l’action pour un monde plus juste et solidaire, ici et là-bas, sans s’enfermer dans une vision du bien-être réduite à l’économie.

Jean-Marc Delaunay,

pour le Réseau Sens