Navigateur incompatible avec le site Starting Block
Conteneur global
Fil d'ariane
AccueilActualitésParoles d'expertsHumanis, un groupe engagé avec Starting-Block

Paroles d'Experts

Les témoignages d’experts présentés dans cette rubrique ont été réalisé à l’occasion du 10ème anniversaire des Journées Handivalides.

Humanis, un groupe engagé avec Starting-Block

En 2013, le groupe Humanis, premier intervenant en retraite complémentaire en France, soutient la campagne Handivalides de l’association Starting-Block. Véronique Tavet, Responsable de l’unité Accompagnement social chez Humanis, témoigne pour nous des raisons de cet engagement.

Bonjour Véronique, pouvez-vous nous présenter votre mission ?

Je travaille avec les entreprises adhérentes de notre groupe de protection sociale, à qui nous proposons un soutien dans la mise en œuvre de leur politique handicap : accueil, conseil, formation des collaborateurs… Nous accompagnons également les salariés et les retraités de nos institutions au travers d’aides, de soutien et de services permettant la réalisation concrète de leur projet de vie.

Vous soutenez cette année la campagne Handivalides, quel a été le déclencheur de cette collaboration ?

Ce qui nous a plu tout de suite, c’est la collaboration entre les écoles, les associations étudiantes et l’équipe jeune et dynamique, de l’équipe de la campagne Handivalides. Grâce aux ateliers de sensibilisation de Starting-Block, des centaines d’étudiants sont sensibilisés au handicap sur les campus dans toute la France !

Or, les étudiants sensibilisés sont les collaborateurs de demain. Quand ils arriveront dans le monde du travail, ils seront bien plus à même d’intégrer des équipes plurielles. Nous espérons donc que notre présence sur les journées Handivalides permettra de favoriser le rapprochement entre le monde de l’entreprise et le monde étudiant.

Enfin, la campagne Handivalides nous permet de sensibiliser à la cérébrolésion et d’évoquer les conséquences fonctionnelles, sociales et relationnelles mais également professionnelles de ce handicap invisible. Il frappe fortement les jeunes de moins de trente ans en raison des séquelles d’accidents et de traumatismes crâniens dont ils sont hélas trop souvent victimes. Fortement mobilisés en 2013, nous mettons en lumière cette thématique dans de nombreuses actions menées tout au long de l’année, dont la campagne Handivalides.

Pouvez-vous nous présenter votre « Quiz du Handicap » ?

Sur toutes les journées de la campagne Handivalides 2013, nous proposons à la communauté universitaire le « Quiz du handicap ».

Les règles sont simples : deux équipes d’étudiants répondent à une série de 25 questions portant sur les différents types de handicaps, sur la législation spécifique, sur les technologies de compensation etc. L’objectif est de combattre les préjugés de manière ludique, en renforçant la culture générale des étudiants autour du handicap.

Pour réaliser cette série de 7 questionnaires différents, mon équipe s’est penchée sur les idées reçues, les dispositifs, les statistiques etc. Les questions que nous proposons surprennent et invitent au dialogue. Par exemple, un boulanger allergique à la farine peut-il être considéré comme étant en situation de handicap ?

Nous propose également aux étudiants de participer au jeu en simulant une situation de handicap : troubles de la vision, auditifs, etc. Ils sont invités à réfléchir sur la situation de la personne et sur son interaction avec le groupe. Ils découvrent que le handicap est environnemental, relationnel et intimement lié à la perception que l’on peut en avoir, ainsi que celle que l’on projette sur les personnes handicapées. Par exemple : si un joueur est non-voyant, il peut toujours jouer, mais il a besoin de l’aide des autres pour participer et se sentir inclus. Le groupe se rend compte que la solution doit venir de la personne handicapée et ne pas lui être imposée.

Ce quiz est en cours d’impression et sera bientôt distribué sous forme de jeux de cartes pendant la campagne Handivalides.

Dans le cadre de ces sensibilisations, avez-vous senti que les mentalités évoluent autour du handicap ?

Les mentalités ont beaucoup évolué. Avec la loi de février 2005, l’arsenal législatif s’est trouvé renforcé pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Mais il faut aller au-delà de la contrainte pour que l’inclusion devienne un réflexe de vie. « La différence n’est visible que dans le regard de l’autre » : c’est la maxime inscrite en introduction de chacun de nos quiz et je la trouve particulièrement bien adaptée !

Un message à faire passer aux étudiants qui organisent la campagne Handivalides ?

Je les invite à développer leur curiosité. Ce sont les parents et les actifs de demain : ils doivent savoir que le handicap concerne chacun d’entre-nous. Il est indispensable qu’ils acquièrent une culture sur le handicap pour devenir des citoyens responsables !

----

Quiz Humanis du Handicap : faites le test en ligne!